Un arbre décisionnel pour améliorer la prise en charge de la douleur

Convaincue que la « protocolisation » du conseil pharmaceutique est un enjeu fondamental pour la pharmacie, la SFSPO s’est donné les moyens d’uniformiser les pratiques officinales dans le champs de l’automédication. L’objectif ? Garantir la même qualité de conseil aux patients, quelle que soit la pharmacie choisie ou la personne amenée à traiter la demande. Une douzaine d’experts, dont la directrice générale de Pharma Système Qualité (PHSQ), Martine Costedoat, a ainsi élaboré un arbre décisionnel pour optimiser la prise en charge des maux de tête. Et dans cette perspective, la traçabilité des actions effectuées est décisive, avec à la clé un gain de temps évident pour les officinaux, comme le préconise PHSQ.

Source : Pharmaceutiques n°273 (1/01/2020)